Optimisation avec largeur 1024
concorde simu

Les instruments de vol Concorde.

 

Retour sommaire des pièces ou instruments

 

Merci aux nombreux contributeurs pour leurs prêts des pièces et autorisations, ils se reconnaîtront forcément.

 

Indicateur de position commandes de vol (ICOVOL)

ICOVOL

Descriptif rapide :

 

1 - Bouton poussoir "Alarm reset" : Suite pression, inhibe les alarmes rouges sur ICOVOL.

2 - Voyant rouge alarme ( x 8 ) : Eclairage continu = signalement que sur le groupe de gouverne corespondant, le système de surveillance a décelé une panne de la chaine électrique active. L'illumination reste active tant que l'on a pas appuyé sur RESET, et même si l'on change de mode de commande.

Eclairage clignotant sur 2 gouvernes symétriques = signalement de vibration de l'une, ou des 2 gouvernes.

3 - Directions : matérialisation visuelle de la position des 2 gouvernes de directions.

4 - Bouton poussoi "Alarm Test" : PRESSE : Teste les alarmes rouge en éclairage clignotant. RELACHE : teste les alarmes rouges en éclairage continu et leur liaison au panneau central d'alarme. Après le test, presser le bouton poussoir "ALARM RESET" afin de réarmer le circuit.

5 - Voyant magnétique de présentation de mode de commande ( X 8 ) : le mode de commande utilisé apparait sur un indicateur magnétique situé au-dessus de chaque indicateur de position gouverne :

- M = mode mécanique

- B = mode électrique bleu

- V = mode électrique vert

6 - Elevevons : matérialisation visuelle de la position des élevons.

 

 

Contrairement à ce que j'ai pu lire parfois, l'ICOVOL n'est pas un indicateur propre à Concorde.

Pour rentrer dans les subtilités de l'indicateur (par rapport aux légendes 3 et 6 par exemple), on pourra faire remarquer que l'orsqu'un avion perd un morceau de gouverne ce n'est pas pour autant que SYSTEMATIQUEMENT une alarme apparait sur l'ICOVOL, puisque cet instrument en supervise les systèmes, qui ne se trouvent pas dedans...

La supervision des vibrations est un cas à part et qui englobe finalement pas mal de cas particuliers.

 

François

 

15/12/2016

 

Visites depuis 2011 / © FrançoisS / Dernières modifications 24/11/2017