Optimisation avec largeur 1024
concorde simu

 

 

Pierre Mathevet et son projet de bimoteur léger AEROMAT

 

Je dédie cette page à Pierre Mathevet, un homme passionné d’aviation, très doué de ses mains, pilote et constructeur amateur.
Sa santé ne lui ayant pas laissé le temps d’aller jusqu’au bout de son dernier projet aéronautique, ses enfants que je remercie, m’ont légué une partie de ses plans, un lot conséquent de matière allant avec sa maquette d’étude non achevée à l’échelle ¼ , qui devait lui servir pour définir quelques agencements et avoir une idée plus précise sur le rendu final de son avion.


Pierre Mathevet avait déjà construit 3 avions de la gamme POUSSIN, dont un qui disposait d'un train rentrant.

Il était bien évidemment connu dans le monde de l’aviation et travaillait sur un 4ème avion qu'il n'a pas non plus eu le temps d'achever, et aujourd'hui parti en Bretagne.


Son tout dernier projet nettement plus ambitieux, dont il était intégralement le géniteur, portait sur la réalisation d’un bimoteur à trains rentrants dont le nom était AEROMAT.

Je vais longuement vous en parler sur cette page.

 

Bimoteur Mathevet

 

Ce bimoteur se décline en deux versions possibles, suivant la motorisation utilisée : avec du Rotax ou du moteur Volkswagen.
C'est un avion de la classe 3 places, puisque partant d’une base de Jodel DR-1050 pour sa partie fuselage !

Oui vous m'avez bien lu, on part d'un fuselage du monomoteur Jodel DR-1050 Ambassadeur, avion bien connu réputé solide et léger, pour finir sur un bimoteur après pas mal de modifications, et surtout en lui greffant une aile totalement nouvelle !

 

Bimoteur Mathevet

 

Le fuselage du monomoteur Jodel DR-1050 Ambassadeur que vous voyez ci-dessous, Pierre Mathevet l’avait déjà dans son atelier, c'est dire si son projet était déjà bien acté.

 

Bimoteur Mathevet


Pour les nombreux sceptiques qui s'interrogent sur la faisabilité d'un tel projet, car je sais d'avance qu'il y en aura, je vais m'efforcer de vous donner plus de détails.

Mais avant ceci, et je le redis une nouvelle fois, Monsieur Mathevet avait déjà une expérience certaine en matière de construction aéronautique, ainsi que dans la réparation des avions divers et variés dans les ateliers.

Il a aussi travaillé en collaboration avec le constructeur d’avions Gatard, dont vous trouverez ici quelques réalisations : Avions GATAR

 

Poursuivons la description de son appareil avec la partie fuselage.

Sur les 2 photos précédentes vous voyez un vrai fuselage de Jodel DR-1050 Ambassadeur.

Sur la photo ci-dessous vous avez le même, mais version maquette, 1/4 de la taille réelle.

 

Bimoteur Mathevet

 

Le couple avant sera repris, un nouveau bâti servira à la fixation du train avant rentrant, avec tout le mécanisme qui va avec.

Des lisses seront ajoutées et divers renforts pour terminer joliment la pointe avant.

L'arrière du fuselage, qui recevra des gouvernes monobloc agrandies, sera lui aussi renforcé et une nouvelle arrête dorsale viendra se raccorder avec le moignon de dérive fixe (non visible sur la photo suivante) qui elle aussi contribuera au renforcement arrière.

Pour les futures qualités de vol, ce point est également très important.

La nouvelle verrière, de forme développable pour en simplifier sa réalisation, fait aussi son apparition et on ajoure une partie supplémentaire pour les hublots passager(s), au pluriel s'ils sont vraiment TRES légers !

 

Voici ce que cela donne : avouez que ça change totalement la ligne, n'est-ce pas ?

Les deux photos sont superposables, forcément, puisque c'est la même base de Jodel.

 

Bimoteur Mathevet

 

La même chose sur l'un des nombreux plans de Monsieur Mathevet, plan volontairement inversé ici vers la droite avec mon ordinateur, juste histoire d'être raccord avec la photo précédente.

 

Bimoteur Mathevet

 

Voici quelques caractéristiques de ce bimoteur, qui porte le nom : AEROMAT.

 

Envergure : 10.5 m
Longueur  : 7,5 m
Surface aile : 14 m2
Envergure stabilisateur : 4,20 m
Surface stabilisateur 4,2 m2
Hauteur 2,70 m
Moteur : Volkswagen pour la version N°1

 

L’avion est classé 3 places, comme l'Ambassadeur DR-1050.
C'est donc un faux 2 +2
180 km/h en croisière
Aile totalement nouvelle équipée de volets à recul

 

Sur cet autre plan on trouvera une deuxième version du bimoteur, prévu pour des moteurs Rotax cette fois.

Cependant les deux versions possibles de motorisation figurent sur ce plan, si vous regardez attentivement.

 

Bimoteur Mathevet

 

Ma version retenue, pour continuer la construction de la maquette, sera la version VW car je trouve la ligne des nacelles moteurs plus jolie, et même si elles sont un peu moins aérodynamiques.

 

Voici initialement, ce dont j'ai hérité de Pierre Mathevet, via sa famille :

Un fuselage de presque 2 mètres, quasi terminé, avec son plan de profondeur monobloc installé.

 

Bimoteur Mathevet

 

Une aile, de plus de 2,50 mètres d'envergure sur laquelle il restait pas mal de travail à réaliser.

 

Bimoteur Mathevet

 

Et pour terminer la gouverne de direction réalisée en 2 parties, sur chantier à plat donc simplifié pour une maquette, mode de construction non retenu pour l'échelle 1, forcément.

Je précise à nouveau que la maquette n'était pas destinée à voler, juste pour une aide à l'agencement intérieur et la matérialisation visuelle du projet.

 

Bimoteur Mathevet

 

La partie arrière du fuselage sur cet autre plan, en rapport avec la photo précédente.

 

Bimoteur Mathevet

 

 

Voici l'avion dans le salon, peu de temps après la récupération du gros colis.

Et ce que cela donnait, mis en croix posé sur la table basse (qui vous donne une idée de l'encombrement) avec les trains principaux installés aussi dans leurs logements.

 

Bimoteur Mathevet

 

Bimoteur Mathevet

 

Bimoteur Mathevet

 

Bimoteur Mathevet

 

On s'attarde maintenant quelques instants sur le fuselage avec les photos qui suivent, admirez le travail, ça c'est de la belle construction aéronautique bois.

 

Bimoteur Mathevet

 

Bimoteur Mathevet

 

Bimoteur Mathevet

 

Ou encore quelques autres détails.

 

Bimoteur Mathevet

 

Bimoteur Mathevet

 

Bimoteur Mathevet

 

Bimoteur Mathevet

 

Bimoteur Mathevet

 

Vous l'aurez compris, je me suis donc décide à poursuivre la construction de l'aile qui, même si elle possède déjà son envergure finale, manque cruellement de surface à ce stade.

 

Je réalise toutes les nervures du caisson avant, et un bord d'attaque façon modèle réduit, puisque tout sera ultérieurement coffré.

Les puristes de la construction Jodel m'en voudront très certainement, d'avoir délaissé le mode roulé pour la confection du bord d'attaque, mais j'ai mes raisons.

 

Bimoteur Mathevet

 

Bimoteur Mathevet

 

La demi-aile d'extrémité droite ici est presque totalement terminée sur sa partie avant.

 

Bimoteur Mathevet

 

Et si je mettais grossièrement quelques fausses baguettes, posées sur l'aile ou sur le sol, juste histoire de voir pour la première fois les vrais volumes de cet avion.

Whaou, très, très joli tout ça.

 

Bimoteur Mathevet

 

Bimoteur Mathevet

 

Bimoteur Mathevet

 

Reprenons avec mes 2 demi-ailes, car il en reste encore une à finir sur le coffre avant, rappelez-vous.

 

Bimoteur Mathevet

 

Ici les 2 parties avant des 2 demi-ailes venant se raccorder sur le tronçon central d'aile, sont terminées.

Ah oui important !

J'ai oublié de vous préciser que l'aile est en 3 parties, mais tout le monde aura déjà compris.

Le tronçon central reçoit les 2 réservoirs d'aile ainsi que les 2 trains rentrants principaux, enfin on en reparlera plus tard.

 

Bimoteur Mathevet

 

Bien qu'il reste encore les volets d'atterrissage, les ailerons et les réservoirs d'aile du tronçon central à réaliser, il est déjà grand temps de songer aux nacelles moteurs, pour faciliter leur intégration.

 

Bimoteur Mathevet

 

Bimoteur Mathevet

 

Pendant que j'y suis j'en profite aussi pour renforcer le longeron du tronçon central, comme prévu sur le plan, avec un deuxième longeron contre-collé.

Je ne garantis pas la manière de le réaliser, mais sur les côtes extérieures, elles, sont parfaitement identiques à celles qui figurent sur le plan.

Il faut bien comprendre que l'aile de ce bimoteur n'aura strictement plus rien de commun avec celle d'un Jodel DR-1050 Ambassadeur, logique, il y a maintenant 2 moteurs à supporter, 2 réservoirs + 2 trains rentrants à caser, un système de volets à recul à intégrer, plus toutes les autres subtilités.

 

Le deuxième longeron de renfort ici au collage.

 

Bimoteur Mathevet

 

Pour un modèle réduit, même sans une semelle commune de longerons dessus et dessous, plus le coffrage d'aile à venir, je pense que ça aurait éventuellement pu être"volable", enfin il faudrait calculer ?

Pour l'avion à l'échelle 1, forcément que Monsieur Mathevet s'y serait pris autrement.

 

Bimoteur Mathevet

 

A ce stade on arrive quand même, mine de rien, à 25 couches de bois contre-collées pour ces 2 longerons !

 

Bimoteur Mathevet

 

Le renforcement du longeron principal du tronçon central, donc voilà ça c'est fait, on retourne vite à la modélisation des nacelles moteurs.

Il manque toujours une grosse surface d'aile ici, pour cela que les nacelles paraissent si volumineuses.

 

Bimoteur Mathevet

 

Oui je sais, je suis incorrigible, j'ai toujours envie de voir ce que ça donne en plus grand, j'en profite d'ailleurs pour changer d'étage.

Avec la moquette bien plus moelleuse que le carrelage, le fuselage sera content.

Pendant que j'y suis, je rajoute un semblant de moignon de volet d'atterrissage, juste pour voir.

 

Bimoteur Mathevet

 

...et un faux réservoir aussi sur l'emplanture du tronçon central.

 

Bimoteur Mathevet

 

Une fausse hélice, en plus du faux cône, pour la modélisation d'un vrai bimoteur cette fois.

Je trouve vraiment la ligne de cet avion : superbe.

 

Bimoteur Mathevet

 

Assez joué, reprenons le vrai travail du bois, pour la réalisation des nacelles moteurs.

 

Bimoteur Mathevet

 

Bimoteur Mathevet

 

On aurait presqu'envie d'y intégrer 2 mini turbines, comme troisième option de motorisation possible...

 

Bimoteur Mathevet

 

Bimoteur Mathevet

 

Bimoteur Mathevet

 

Bimoteur Mathevet

 

Bimoteur Mathevet

 

Et comme toujours, je remonte l'ensemble, pour voir...

 

Bimoteur Mathevet

 

Bimoteur Mathevet

 

Bimoteur Mathevet

 

La suite de la construction, au prochain épisode.

François

05/10/2018

 

Visites depuis 2011 / © FrançoisS / Dernières modifications 15/06/2019