Optimisation avec largeur 1024
concorde simu

Archivage événement Concorde

Retour sommaire : "Actualité Concorde"

 

Les 25, 26 et 27 avril 2014 : 4ème "Carrefour de l'Air" au MAE du Bourget, de 10 à 18 heures

 

 

Avec l'aimable autorisation du Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget.

 

Pour connaître en détail le programme de cette nouvelle édition 2014 ainsi que la liste de tous les participants, cliquez sur ce lien officiel du Musée de l'Air et de l'Espace : http://www.museeairespace.fr/carrefour-air

 

Je vous propose de développer plus longuement la partie en rapport aux Concorde, puisque c'est le sujet principal de ce site internet.

 

Tout déplacement au Musée de L'Air du Bourget sur l'étendue de ce que l'on y trouve et personnes que l'on peut rencontrer, me procurant systématiquement une joie extrême et non dissimulée, allons-y expressément pour la grande visite.

 

On commence tout naturellement par un passage devant les Fouga Magister pointant vers ciel bleu (Une très brève accalmie plutôt, lire plus loin…) qui marquent l'entrée de l'enceinte du Musée de l'Air et de l'Espace.

 

Fouga MAE

 

Quelques mots très chaleureux de la directrice du Musée de l'Air Mme Catherine MAUNOURY à l'attention des courageux venus braver le mauvais temps, et il était temps de saluer tous ensembles les pilotes de ces jolis avions rejoignant leurs bases respectives.
Au passage le Canadair du Musée ne risquerait certainement pas de faire une sortie, la météo ayant planifié un arrosage très régulier.

 

Directrice MAE - Canadair

 

N'ayant pu venir que le 27 avril, dernier jour du « Carrefour », sur toutes les photos qui vont suivre il sera donc assez logique de ne retrouver que des avions sur le départ plutôt que sur l'arrivée, le petit créneau ouverture météo n'ayant fait qu'anticiper d'ailleurs les départs de tous ces avions.

Du coup j'ai aussi raté les nombreuses conférences du vendredi 25 avril qui, je n'en doute pas un seul instant, m'auraient très intéressé.

 

De cette tour de contrôle historique, sur cette plate forme non moins historique, on entendrait presque la voix de Jacques NOETINGER (« Les années Bourget de 1909 à nos jours » très bon livre sur le sujet, je conseille vraiment.) commentant les démonstrations en vol des prototypes Concorde le temps d'un salon, d'autres auront commenté les suivants.

 

MAE

 

Mais n'anticipons pas sur nos supersoniques...

Revenons plutôt aux avions volants, car il y avait de très beaux invités, en voici quelques uns à suivre, au sol puis dans les airs.
Vilaine météo quand même, quand on pense aux longs mois de préparation et de travail de toutes les équipes impliquées pour un évènement de ce genre.

 

Mustang

 

MAE

 

MAE

 

MAE

 

Pour la petite histoire, certains avions se retrouvent ensuite facilement dans le Musée, pour approfondir les visites par exemple.

Ici c'est le cockpit du DC-3, que l'on voyait à côté du P-51 Mustang sur la toute première photos des avions anciens, plus haut.

 

DC-3 MAE

 

Encore quelques petits passages dans les halls du Musée, pour des bonnes piqûres de rappel, et histoire de repérer les changements depuis la dernière fois.

 

MAE

 

Un petit salut aussi en passant devant le prototype du Pa 49 B "Katy", une des créations de Monsieur Payen, non ça ne se refuse pas, mériterait même tout un article.

 

Payen

 

Et on passe enfin la porte du Grand Hall Concorde, où se trouvent rassemblées toutes les associations autour et sous les Concorde, pour ce « 4ème Carrefour de l'Air ».

 

Concorde

 

Longues promenades auprès des exposants ou associations présentes, plus d'une quarantaire (*), histoire de discuter longuement mais aussi de repartir avec de la littérature intéressante, parfois du domaine de l'introuvable.

 

(*) Voir sur le site du MAE pour la liste complète des exposants.


Ici ça discute avions anciens, plus loin de la bande à Salis, de divers Fédérations, du RSA, des hydravions, de Mermoz, d'autres nombreux musées plus ou moins éloignés, des hélicoptères, d'UTA, de l'Arc-en-Ciel, d'EADS, de l'Aéro-Club de France, du Normandie-Niemen, etc… parfait, tout ça va bien me plaire.
Petit chèque pour la bonne cause, conversations passionnées avec les intervenants et petits cadeaux en rab pour les fistons au passage !

Merci les amis vous avez bien raison, on reviendra, ils reviendront.

 

Il est maintenant temps de converser plus longuement avec l'équipe Concorde et de nombreux membres de l'AAMA. (Association des Amis du Musée de l'Air)

Pour l'occasion de nombreuses pièces de Concorde, divers prospectus, documentations techniques ou livres étaient de sortie présentés sur une table bien garnie, mais aussi une servocommande de direction : pièce nettement plus encombrante et rare.

 

Servocommande

 

AAMA

 

On se prend un instant pour l'un des ingénieurs des essais en vol en se positionnant face aux pupitres d'essais du Concorde 001, une fois avoir embarqué par l'arrière de l'avion.

 

Pupitres 001

 

Le logo historique sur l'avant de 001 nous remémore qu'il a réussi le tout premier suivi d'Eclipse Lunaire sur une durée aussi longue.
De l'intérieur maintenant, et toujours sur le même sujet on voit au plafond une modification spécifique.

 

Concorde 001

 

Nos différents guides du jour, que je salue et remercie tous au passage, sont une aubaine pour parler technique, anecdotes, différences entre les Concordes, etc...

 

Concorde F-WTSS (001) à gauche et F-BTSD (Sierra Delta pour faire court) sur la droite.

 

SD et 001

 

Sur les entrées d'air ou portes de décharges dessous, de nombreuses différences aussi…

 

Entrées d'air

 

Nouvelles photos et questions sur les tuyères, systèmes de reverse, etc…


Le visiteur attentif pourra noter que l'équipe a eu la bonne idée sur SD de positionner les paupières en 3 positions distinctes :

- Paupières non ouvertes totalement : configuration subsonique.

- Paupières à pleine ouverture : sur du vol à Mach2

- Paupières refermées : pour une position reverse.

 

D'ailleurs je ne montre pas volontairement ces configurations différentes sur les photos à suivre, il faudra venir voir sur place !

 

Tuyeres

 

On s'arrête bien volontiers un instant pour un descriptif de ces 2 petites grilles à l'aplomb de la dérive.
« Au fait à quoi servent-elles ? », comme dirait l'autre…


Un petit coup de lampe (que l'un des guides avait dans sa poche, il avait vraiment tout prévu) en direction de l'ouverture de la roulette de queue et on voit que ce sont 2 conduites de mise à l'air réservoirs qui y parviennent.

 

Tuyères

 

Et ci-dessous photo à gauche, encore plus en arrière donc, c'est pour le vide vite carburant (délestage d'urgence) en vol.


Tenez en parlant carburant, comment un opérateur fait-il pour contrôler et gérer très précisément le remplissage des réservoirs ?
Réponses : Et bien il a tout ce qu'il faut sur ce pupitre sous les yeux et situé sous l'avion, permettant de faire ses nombreuses opérations dans les règles de l'art, en respectant scrupuleusement un centrage imposé de l'avion au fur et à mesure que les réservoirs se remplissent, par exemple.

 

Carburant

 

Des détails et encore des détails il y en a partout, et toujours avec des informations complémentaires, il faut juste demander aux spécialistes présents.

 

SD

 

Trains SD

 

Train avant

 

Encore merci aux équipes du Musée de l'Air et de l'Espace pour cet évènement, pour les visites, pour les réponses de toutes les personnes des associations interrogées (elles se reconnaitront), ce fut une fois de plus très instructif.

Je remercie une nouvelle fois très activement  le Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget pour son autorisation de diffusion et vous invite d'ailleurs à poursuivre la lecture sur le site du Musée.

http://www.museeairespace.fr/

 

François

 

 

Visites depuis 2011 / © FrançoisS / Dernières modifications 14/07/2017